Catégories

Twitter @CyolFalcon

Je les lis (et ils le valent bien!)

Jeux de société avec enfants

Nous sommes très joueurs à la maison et les enfants aussi du coup (phénomène classique).

« A partir de quel âge ? » « Est-ce trop tôt ? » sont des questions que je me suis posé et qui sont à la base de ma volonté d’exposer la démarche et les expériences que j’ai avec mon fils concernant le Jeu de Rôle.
Les remarques de Lui en commentaire à Jdr avec enfant : Première partie me font penser qu’il faut que j’éclaircisse un brin le contexte, notamment par rapport à la « complexité » du (des) système(s) que j’ai testé (et vais tester). Ce qui m’amène à parler des enfants et des jeux de sociétés en général.
Tout d’abord j’ai envie de poser un axiome de base :

Un bon jeu de société pour enfant est avant tout un jeu où les parents s’amusent/tirent plaisir.

Je dis « Parent » mais il faut comprendre « toute personne qui a en charge de s’occuper de l’enfant sur le moment ».

Ceci avant tout autre considération, car si le parent n’a aucune motivation autre que « de faire plaisir au petit », le jeu en question va sortir au début (« ça fait plaisir au petit et au prix qu’on l’a acheté… ») et puis sortira de plus en plus rarement, le parent trouvant toujours une excuse pour ne pas jouer avec le petit.

Il y a des limites à l’abnégation, même pour nos propres enfants. Là je le dis concernant les jeux de société, mais ça s’applique à toutes les activités qu’on peut être amené à faire (ou faire faire) avec les enfants. Il est par exemple impossible pour moi de voir Oui-Oui même en peinture, du coup si le petit veut une histoire de Oui-Oui, il va demander à quelqu’un d’autre ! Mais s’il tient à ce que ce soit moi qui lui lise une histoire, ou si personne d’autre n’est disponible pour une histoire, il trouve un autre sujet que Oui-Oui et c’est avec plaisir.

J’ajouterais à ce niveau qu’il vaut mieux préciser car les enfants ont du mal avec les sous-entendus et ils percevront plus souvent « Je ne veux pas jouer avec toi »  (Ou « Je ne veux pas te faire la lecture ») quand le parent voulait dire « Je ne veux pas jouer avec toi à ce jeu où je me fais chier comme un rat mort. » (Ou « Je ne veux pas te lire ce $*§§$ù% de Oui-Oui« ).

Si par contre on a un plaisir, un amusement à jouer à un jeu, quand le gamin le demandera, on acceptera plus volontiers. Le jeu sera sorti plus souvent, et donc joué plus souvent, signe que c’est un bon jeu !

Il faut bien se dire que du coup, ça dépend aussi des sensibilités des parents (vous aurez compris que je ne peux pas blairer Oui-Oui, mais ça ne veux pas dire que tout le monde a ce blocage… C’est d’ailleurs malheureux car sinon il serait au fond de la tombe depuis longtemps et ça serait cool ! Mais ça n’engage que moi. 😀 )

Apprentissage du jeu de société, le jeu au bon moment

Découvrez notre podcast ludique

Proxi-Jeux, podcast sur les jeux de société

Maintenant qu’on sait ce qu’est un bon jeu de société pour enfant, il faut quand même se mettre en tête que tous les âges ne sont pas prêt à tous les jeux. Ce n’est pas parce que j’adore jouer à Race For The Galaxy (et donc que je prend plaisir à y jouer) que je vais y initier mes gamins de suite (3ans et 5ans aujourd’hui… On attendra quelques années encore).

A ce sujet, il existe un excellent dossier de Proxi-Jeux : [Dossier Proxi-jeux] Il faut faire jouer les enfants ! dont je conseille l’écoute à tous les gens qui veulent offrir un jeu de société à un enfant. Histoire que celui-ci joue avec (et accessoirement que les parents ne vous maudissent pas pour cette boite qu’ils ne vont jamais sortir car le jeu est pénible pour eux) !

Je ne pense pas avoir grand chose de plus à dire par rapport à ce que Proxi-jeux en dit. En voici le résumé (mais lisez leur article et écoutez leur dossier) ainsi que quelques jeux que nous avons dans notre ludothèque ou que je conseille (donc qui répondent à mon axiome en ce qui me concerne) :

  • Vers 2 ans : Loto et Couleurs (jeux d’associations), avec en prime l’apprentissage de « jouer chacun son tour » et pour les plus stricts « Jouer jusqu’à la fin du jeu » (personnellement c’est un travail de longue haleine que ce dernier point…) => »Le verger » (jeu coopératif)
  • A 3 ans :
  • Vers 4~5 ans : Jeux de rapidité (observation souvent) et de prise de risques (plusieurs choix possibles)
    • Observation/Rapidité => « Bazar Bizarre« , « Dooble » (il n’est pas sur Mon petit Ludigaume, mais personnellement on y a joué même avec des enfants qui n’avaient pas trop l’habitude des jeux sans aucun problèmes) : ces deux jeux sont les cadeaux idéaux auquel je pense quand les « copains invitent à un anniversaire »
    • Prise de risque : « Castello del Drago » (jeu coopératif), « Pitch Car », « Heroica » par Lego (jeu pouvant être coopératif dans sa règle de base)

Je n’irai pas plus loin dans le résumé car les miens ne sont pas encore assez âgé pour que j’ai pu tester avec eux.

Les âges sont indicatifs, suivant sa maturité (sa rentrée à l’école aussi ou la présence d’un grand frère/grande sœur) et aussi depuis combien de temps il est habitué aux jeux de société et aux différents concepts, ceux-ci peuvent évidemment varier. Mon fils est rentré à l’école à 2ans½ (il est de décembre) quand sa sœur (de janvier) n’y rentrera qu’à 3ans½. J’ai proposé certains jeux à mon grand alors qu’il était moins âgé que ne l’est sa sœur à qui je ne l’ai pas encore proposé (Typiquement des jeux de dés à points/chiffres tel Heroica).

En plus du dossier de Proxi-Jeux, je vous conseille le site Mon Petit Ludigaume qui présente et critique des jeux de sociétés pour enfants et surtout qui les présente et critique en ayant en tête ce public ! La plupart des liens des jeux que j’évoque ici renvoient sur Mon Petit Ludigaume.

Les jeux coopératifs sont très intéressant pour initier et de manière générale faire jouer les enfants au jeu de société. En effet, la notion Perdant/Gagnant existe mais avec le jeu qui est l’Adversaire et non pas les autres joueurs. Du coup tous le monde est content (ou triste) et il n’y a pas de « bagarre » autour de la table (du genre « oui mais c’est ton jeu, c’est normal que tu gagnes » et autres « Papaaaaaa, c’est toujours lui qui gagne !!! »). De plus le Parent peut aider (et donc inclure) les plus petits sans que de la rancœur s’installe. Attention toutefois à laisser l’enfant faire ses choix et des fois des erreurs (pour qu’il en voit les conséquences) et à bien lui expliquer l’erreur et ce qu’il aurait pu faire seulement après coup.

Jeu de rôle avec enfant : contexte de ma démarche

C’est quand mon fils a commencé à la maternelle (fin de Petite Section avec le 1,2 et 3) les chiffres que j’ai commencé à lui sortir des dés pour des jeux de type « de l’oie » (Je lance un dé, j’avance en fonction de ce qu’indique le dé. Et avec l’habitude, on active les règles « certaines cases ont un effet spécial »).

Et pour répondre à mon axiome de base, dès qu’il a été prêt avec la notion 1-2-3 j’ai sortit Heroica. Ce jeu avait l’avantage d’être relativement simple (coté type « jeu de l’oie »), coopératif, racontant une histoire (toujours plus facile pour présenter un jeu à des petits) et en Lego (la cerise pour le papa mais aussi pour le fiston qui aime bien construire).

Le Dé est spécial et présente deux informations par face :

  • « Quand je suis en déplacement » : de 1 à 3 points
  • « Quand je suis en combat » (à coté d’un Monstre) : Epée (je gagne) ou/et « Pirate » (Tête de mort en fait, mais pour mon fils ça reste « Pirate » : je perd)
  • La face Heroica présente juste un symbole et signifie soit 4 déplacement soit l’utilisation du pouvoir spécial du personnage.

Le « plateaux » de jeu est constitué de plates Lego, avec des décors en Lego assez parlant. De plus ça peut être modulaire car on peut démonter et reconstruire d’autres façons, créant de nouveaux « plateaux » de jeu !

L’univers est simpliste : les méchants (Gobelins, Druides Noir, Araignées et autres chauves souris) ont envahi le royaume et les gentils (Barbare, Magicien, Rôdeur, Chevalier, …) doivent retrouver les objets magiques pour délivrer le royaume.

Oui, c’est comme un Heroquest de notre jeunesse (De la mienne en tous cas) ! Et c’est con mais quand mon gamin de 3 ans disait « Boule de Feu » j’étais fier !

Bref un jeu qui me plait en tant que Parent et qui est adapté au petit. De plus son coté modulaire le rend évolutif. Dernièrement nous avons fait une partie en changeant les règles : lui jouait les gentils et moi les méchants…

Ceci pour (dé)montrer que dans le cadre du fiston, déjà sensibilisé par le biais de jeux de société à des mécaniques d’utilisation de dés, de carte ainsi qu’à l’invention d’histoire (Voir le billet Histoires inventées sur le trajet de l’école) est tout à fait préparé à un système de jeu de rôle tel que je l’ai présenté dans Jdr avec enfant : Première partie. Ça n’est en fait qu’une suite logique de la courbe d’apprentissage. Avec des ajouts graduel de nouveautés en terme de mécanique ou de concept qu’il s’approprie (ou pas).

Bien évidemment, ça dépend des enfants, de leur vécu et autre. J’ai l’avantage, en ce qui concerne mon fils, de le connaître comme si je l’avais fait (huhu) ce qui facilite le ciblage de ce qui peut marcher. Ce qu’il y aurait à faire c’est justement de proposer la chose à d’autres enfants (déjà même à un groupe car là, nous y avons joué à deux simplement) pour voir comment ils réagissent et s’approprient (ou pas) les principes proposés.

7 comments to Jeux de société avec enfants

  • […] que les enfants grandissent, certains jeux pour jouer avec eux (et prendre du plaisir à jouer !) pointent leur nez […]

  • Alexar

    Coucou Cyol !

    Il y a de longues années on a beaucoup joué ensembles à Cyborn. Je suis tombé sur ton blog un peu par hasard, en m’interessant aux jeux de société.
    Tes articles sont trés interessants, d’autant que j’ai une petite fille qui va naître en novembre et ton expérience de papa-joueur est précieuse 🙂

    Gros bisous à toi et le coucou à Marie 🙂

    Alex la noisette

  • […] L’avis du papa, sur le blog Cyol.fr : Jeux de société avec enfants […]

  • […] série de billet de « Jeux avec enfants » (Jeux de société avec enfants, JdR avec enfants) a attiré l’attention de Proxi-jeux et ils en ont parlé lors du dernier […]

  • Lui

    Merci pour la mention et toutes mes confuses pour mon temps de réaction. J’ai tendance en ce moment à lire l’ensemble de mes flux rss avec beaucoup, beaucoup, voir même beaucoup de retard.

    Sur ce billet peu de chose à dire mais beaucoup de notes à prendre. Les jeux de plateaux n’étant pas à ce jour un sujet que je maitrise, pour ne pas dire que je suis complètement ignorant sur ce domaine. Je suis resté au jeu de cartes comme « il était une fois » ou « dixit » voir les jeux de notre enfance qui doivent trainer quelque part dans la cave, ici ou là.

    Donc des notes je disais et beaucoup de lecture pour être incollable et bien préparé lorsque notre Hobbit sera grande. Je dis grande mais que je te lis et que tu parles de ton gosse de 3 ans et de ta fierté dans « sa boule de feu » je me dis que ça arrivera plus vite que prévu.

    Au delà de ce blabla-bla pour dire merci et continue surtout à nous pondre de beaux billets pleins de références une question vient me bruler les lèvres. Cette fois ci ça te concerne directement.

    Assis toi, prends tes aises et dis nous pourquoi. Pourquoi Oui-Oui ? 😉

    • Il ne faut pas rouvrir certaines cicatrices, aussi laisserais-je les lecteurs dans le flou quand à la psychanalyse de mes révulsions. 😀

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>