Catégories

Twitter @CyolFalcon

Je les lis (et ils le valent bien!)

Réflexion de MJ sur la façon de maitriser

  • Ou :

Comment je maîtrise en Jeu de Rôle par forum, et par extension en JdR sur table, et pourquoi.

Parce qu’il est important d’être clair.

Sur Forum et Sur Table

Avant toutes choses, pour ceux qui ne pratiquent pas le JdR par Forum (autrement appelé Play by Forum : PbF), il faut bien se mettre en tête qu’il y a des différences importantes entre le JdR dit « sur table », quand tous les joueurs sont présent dans la même pièce au même moment et là pour faire la même chose (c’est à dire Jouer) et le JdR sur Forum, où les joueurs passent quand ils le peuvent/souhaitent et répondent quand ils sont inspirés.

Là où sur Table on a l’immédiateté du fait de la proximité et disponibilité, sur Forum ça n’est pas le cas. Ce point a ses avantages et ses inconvénients.

Le plus gros avantage que je vois est qu’on prend plus son temps. Le temps de bien lire ce que les autres disent, la facilité de rechercher de vieilles infos évoquées quelques chapitres plus tôt (Et donc facilité pour le Maître du Jeu de réussir de joli placement de Fusil de Tchekhov qui ne tombent pas à plat), prendre le temps de vérifier un détail dans les nombreux livres de background ou de règle ou encore sur internet.

L’inconvénient principal est la lenteur, le temps « réel » que peut prendre une scène. Et cela se remarque évidemment beaucoup sur les scènes d’Actions qui nous sont parmi les plus chères (dans les 2 sens du terme), là où en général on découpe le temps du jeu en « tours » ou « assauts » de quelques secondes.
[DocWagon:Los Angeles] Affiche de la campagne Shadowrun

Pourquoi c’est long ?

Dans la campagne Shadowrun que je mène (Pour les curieux : [DocWagon:Los Angeles] Sous le feu des projecteurs), je me suis fait cette réflexion alors qu’une altercation entre les PJ et un gang de motard qui ne devait être au final qu’une petite scène de mise en bouche commençait à devenir trop longue. Cette scène n’était pas le cœur de l’histoire de l’épisode mais juste une pirouette scénaristique, un flashback pour les PJ à qui j’avais annoncé à l’ouverture que leur véhicule avait eu un Accident.

Ce faisant je me suis penché sur le « Pourquoi c’est long ?« .

La réponse est apparut bien vite. Les joueurs ont tendance à me demander des détails. Et sans forcément me préciser pourquoi ils veulent ces détails. Je ne suis pas plus bête qu’un autre et je me doute bien que c’est pour estimer s’ils peuvent faire une action ou pas. Seulement, autant autour d’une table, ça ne prend pas tant de temps que ça, autant par forum, ça peut vite traîner en longueur !

Et même, en y réfléchissant, autour d’une table, ça peut me gonfler (en tant que MJ).

En effet, j’ai envie de dire : Crache ta pastille ! Plutôt que de demander les dimensions et le poids d’une caisse qui traine là, explique ce que tu veux faire de cette caisse !

C’est plus facile de répondre « Ok tu peux tirer la caisse pour t’aider à attraper le truc là haut » que de chercher à comprendre pourquoi il veut savoir si la caisse fait 50*50*70cm et pèse 15,35kg… Information que je n’ai pas, j’ai décris un hangars, des caisses, je n’ai pas la moindre foutue idée des caractéristiques exactes de chaque élément du décors. Et j’irai même plus loin : ça ne m’intéresse pas !

A ce moment, un de mes joueurs me fait remarquer :

Par essence une description a moins de détail que ce qu’on imagine. Je pense qu’il est des fois important de s’assurer que ce qu’on imagine est conforme à la vision collective.

Bon… Oui, admettons. Mais le MJ est il le seul à pouvoir influer la « Vision Collective » ? Et bien, pas dans la façon dont je maîtrise.

La « Vision Collective »

Place To Go, People To BeOn oppose souvent le MJ aux Joueurs en disant « Le MJ joue le monde, les Joueurs jouent leurs personnages » et il reste cette frontière floue de l’interaction du personnage avec le monde (ou du monde avec le personnage).

Cette frontière floue a fait l’objet de pas mal de réflexions sur des forums de Théorie Rôliste. Je vous engage à ce sujet à lire « Le Truc Impossible Avant Le Petit-Déj’ » par qu’on trouve sur Places To Go, People To Be, un site regroupant des articles de réflexions sur le Jeu de Rôle, la façon dont fonctionne une table, de comment mener, de méthodes pour bien jouer, … (des traductions du PTGPTB vo et des articles francophones).

Reprenons cette idée de la « Vision Collective ». Il faut bien se rendre compte que c’est quelque chose d’assez flou dans la mesure où seul ce qui a été dit/écrit est vraiment présent dans la Vision Collective (Et encore, seulement dans la mesure où tous ont compris de la même façon et que personne n’a zappé un élément,… Mais considérons que nous sommes dans le cas idéal). Le reste est flou collectivement. Peut être les uns et les autres se font une idée précise de détails supplémentaires, mais tant que ces détails supplémentaires ne sont pas évoqués, il ne font pas partie de la Vision Collective.

A partir de ce constat, on peut poser des règles sur comment « remplir » ou « détailler » la « Vision Collective », enfin plutôt que des règles, un accord entre tous les participants.

Dans la façon dont je maîtrise, et surtout par forum où je cherche à économiser le nombre d’échanges pour ne pas enliser l’histoire, le Joueur peut amener des éléments dans la « Vision Collective ».

En tant que MJ j’ai évidemment le rôle de Garde Fou. (Pas de « J’ouvre la caisse pour récupérer des explosifs » si on est dans une conserverie de poisson et qu’on ne joue pas à Toon évidemment !) Mais potentiellement le Joueur peut introduire n’importe quel élément en précisant des détails pour la « Vision Collective ». Tant que cela reste cohérent avec l’univers et le système.

Le premier avantage de cette méthode, surtout par forum, est de limiter le nombre d’échanges MJ/Joueur qui ne font pas avancer l’histoire.
Un autre avantage que j’aime bien en tant que MJ est qu’ainsi moi aussi j’ai droits à des « surprises », et ça c’est fun ! (Même si parfois il faut improviser dur par derrière !)

Pour reprendre l’exemple du hangar plein de caisses. Si le Joueur dit « Je pousse une caisse pour m’aider à attraper le truc là haut » il vient d’ajouter dans la Vision Collective une Caisse dont les dimensions et le poids sont compatibles avec son action. Et c’est cohérent ! Dans un hangar plein de caisse il y a bien moyen de trouver son bonheur à ce niveau !

Le MJ valide l’idée et on a un seul échange Joueur/MJ à la place de :

  • « Est ce qu’il y a une caisse qui fait au moins 50cm ? »
  • « Heu… oui *mais tu veux en venir où ?*« 
  • « Est ce que la caisse fait moins de 15 kg ? »
  • « à vue de nez 15kg35 *Allez, je rajoute 35g pour te faire chier, crache ta pastille bon dieu !*« 
  • « ça va les 35g, je peux donc déplacer la caisse pour m’aider à attraper le truc là haut »
  • « Ok, tu y arrives… Et tu te sens con car il y a un escabeau ! *ça, … tu m’aurais dis dès le début ‘Je prend un machin pour m’aider à attraper le truc là haut’ on aurait évité de perdre du temps… »

Non seulement on évite de perdre du temps mais en plus on évite d’énerver le MJ, chose qui n’est jamais bonne, c’est bien connu !

Pour finir : C’est toujours plus facile quand on dit les non-dit

Mon joueur avait ajouté :

Par essence une description a moins de détail que ce qu’on imagine. Je pense qu’il est des fois important de s’assurer que ce qu’on imagine est conforme à la vision collective. Mais peut être est-ce la mort traumatisante d’un personnage lors d’une action inadéquate par rapport à la compréhension que j’avais de la scène qui me fait réagir comme ça…

Et là… C’est pour ce genre de chose qu’il faut qu’on soit clair autour de la table sur la façon dont on joue. Est-ce qu’on est dans un jeu « mortel » ou pas, est ce qu’on est dans une optique « MJ vs PJ » ou est-ce qu’on cherche avant tout à faire une bonne histoire, est-ce que le MJ a tous les détails et que c’est aux joueurs de les trouver (d’amener le MJ à les dire en posant les bonnes questions) ou est-ce que les Joueurs peuvent aussi ajouter des détails. Se poser et dire explicitement ça ne peut que améliorer la façon dont le jeu tournera.

Et si vous jouez avec moi en MJ : Dites ce que vous voulez faire, ou mieux ce que vous faites, plutôt que de tenter de m’extorquer des détails que je dois improviser à la volée sans savoir ce que vous voulez en faire, et donc avec le risque que les détails que vous demandez bloquent votre action. (Ah oui, une fois que c’est dit, c’est dans la Vision Collective et on ne modifie pas. La cohérence prime !)

Voilà, c’est dit.

Pour les curieux, le post où on discute un brin de ça avec les joueurs de [DocWagon:Los Angeles] : HRP : Point sur la façon de jouer

5 comments to Réflexion de MJ sur la façon de maitriser

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.