Catégories

Twitter @CyolFalcon

Je les lis (et ils le valent bien!)

Race for the Galaxy

Race for the Galaxy est, avec 9vies, notre jeux fétiche depuis que nous l’avons découvert il y a quelques années. Comme je l’avais annoncé, il allait forcément faire partie des « victoires » dans le cadre du défis 10*10 dans la mesure où c’est certainement le jeu qui sort le plus souvent à la maison.

En voici une petite présentation.

Présentation

Race For The GalaxyRace for the Galaxy est un jeu de Thomas Lehmann édité en Français chez Ystari.

Il peut se jouer de 2 à 4 joueurs avec la boite de base, les extensions ajoutant aussi les cartes nécessaires pour l’ajout de nouveaux joueurs.

Il se joue entre 20mn (à 2 joueurs très confirmés) et 1h (à plus de 2 joueurs et des débutants qui découvrent les cartes).

Dans ce jeu de carte, le but des joueurs sera d’être le plus rapide à construire son empire spatial.
Le jeu se finira au moment où un des joueurs aura dans son tableau (les cartes posées devant lui) 12 cartes ou si la réserve de jetons points de victoire se trouve épuisée (12 points de victoires par joueurs dans la réserve).
A ce moment on fait un décompte des jeton points de victoires et des points de victoires présent sur les cartes du tabelau de chaque joueur. Celui qui a le plus de point gagnera la partie.

Le tour de jeu est divisé en phase qui correspondent à un type d’action.

  • I D’abord vient la plase d’Exploration qui permet de piocher des cartes
  • II Ensuite c’est la phase de Développement durant laquelle on peut poser dans son tableau une carte de Développement (si on a de quoi la payer)
  • III Vient après la phase de Colonisation. Comme à la phase de Développement, il s’agit là de compléter son tableau, mais cette fois-ci avec une Planète.
  • IV La Phase IV (et $) est la phase de Consommation. On va pouvoir vendre et consommer les ressources présentes sur nos Planètes pour piocher des Cartes et/ou gagner des jetons points de Victoires.
  • V Enfin, la dernière phase est la phase de Production, durant laquelle nos planètes peuvent produire des ressources.

La particularité du jeu est que chaque joueur a une série de carte présentant ces phases et va en choisir une secrètement au début du tour de jeu.
Puis, une fois que tous ont choisi, on révèle. Ne seront jouées que les phases qui ont été choisies !
Tous les joueurs joueront ces phases choisies. Ceux qui auront choisi la phase en cours ayant un petit bonus pour l’effectuer.

Tactiquement, il est donc intéressant d’étudier les tableaux des autres joueurs ainsi que leurs choix précédents pour essayer de deviner quel va être leur choix et d’en profiter.

Les cartes du jeu sont divisées en 2 catégories :
Les Développements et les Planètes. Chacune de ces cartes donnera des points de victoire et/ou des avantages pour continuer à développer son empire.
Pour poser ces cartes, il faudra que la bonne phase ai été sélectionnée durant le tour du jeu (Phase II et Phase III donc). il faudra aussi s’acquitter du coût de la carte.

Et là vient une seconde particularité :
Pour payer une carte, il faut défausser des cartes de sa main. Ainsi, si je veux payer un développement me coûtant 5, il faudra que je défausse 5 cartes. On a donc intérêt à piocher au maximum !

Bien sûr, il faut tenir compte des cartes déjà présentes dans son tableau, certaines donneront des réductions pour poser d’autres cartes, d’autres permettront de piocher plus.

Tout ça est symbolisé par toute une iconographie qui peut sembler compliqué mais qui prend dès la première partie toute sa signification. D’autant que des aides de jeu les résumant sont disponibles dans la boite de base.

C’est un jeu très riche et demandant des choix très cornélien. Si les interactions peuvent sembler faibles au premier abord, en effet, on ne s’attaque pas au tableau ou à la main des autres joueurs, il est impératif de bien étudier le jeu des autres pour profiter de leurs choix… et surtout ne pas rater le moment où le jeu va s’accélérer vers la fin !

Extensions :

Il existe à ce jour 4 extensions.

Celles-ci vont rajouter des cartes et des règles. Ainsi que des set de cartes Phases pour des joueurs supplémentaires.

Les 3 premières sont pensées pour être jouée avec les précédentes, à savoir pour joueur à Rebelles vs Impérium il faut aussi rajouter Tempête en Formation. Et il faudra ces deux là pour ajouter Au bord de l’abîme.

Tempête En Formation  Tempête en formation

Outre les nouvelles cartes, cette extension rajoute des Objectifs. Ceux-ci sont dévoilés au début de la partie et récompensent le premier joueur réussissant à les remplir ou le joueur qui aura réussi à mieux les remplir. Les Objectifs changent un peu la façon de jouer. En effet, quand on joue sans Objectifs, chacun va plus ou moins s’adapter à ce qu’il pioche, à ce qu’il a déjà réussi à mettre dans son tableau. On va donc trouver des tableaux de toutes sortes autour de la table. Par contre, avec les Objectifs, tous les tableaux vont tendre dans la direction donnée par les objectifs, rendant certaines cartes clés beaucoup plus recherchées et désirées.

Cela change le plaisir de jeu. De notre coté des fois nous sommes plus porté à jouer avec objectifs, d’autres fois plutôt sans.

Vu qu’il n’y a pas de changement de règles (à part les Objectifs et que ceux-ci sont facultatif), vous pouvez sans problèmes initier avec les cartes de cette extension en plus.

Il y a aussi un « Robot », un système pour un jeu solo. Personnellement je l’ai bien aimé.

Cette extension vaut vraiment le coup.

Rebelles Contre ImperiumRebelles contre Impérium

Toujours de nouvelles cartes, de nouveaux Objectifs aussi.

Autant la première extension, je disais que vous pouvez la mettre dans le jeu de base sans trop vous poser de question. Autant sur cette extension, je ne le conseille pas. En effet, il y a des particularités qui demanderont d’avoir déjà une bonne maîtrise du jeu pour en profiter et qui pourront effrayer les novices.

Un nouvel icône apparait pour la phase 1 : la possibilité lors d’une exploration de défausser des cartes déjà dans sa main au lieu de défausser parmi les cartes piochées.

Il y a aussi la notion de Guerre : attaquer des planètes d’un tableau d’un autre joueur pour en prendre possession.

Pour avoir testé le truc… C’est compliqué pour pas grand chose. Sur toutes nos parties avec cette extension, on a du mener qu’une seule attaque (et même pas quand on a joué avec les mains thématisée proposée : Rebelles contre Impérium).

Je reste mitigé sur l’intérêt de la chose. Rajouter une règle bien particulière, avec 3 cartes (non ce n’est pas une exagération) permettant de l’activer sur un paquet qui comprend les 114 cartes de base, +22 de Tempête en formation et 44 de Rebelles vs Impérium… Avant de tomber dessus, vous aurez le temps de faire des parties.

Au Bord De l'AbîmeAu bord de l’abîme

Déjà je n’étais pas très chaud sur Rebelle vs Impérium avant de l’acheter, maintenant une fois testé, je n’ai qu’une très faible envie de me tenter Au bord de l’abîme. Celui-là, je vais attendre de la tester (ou alors qu’on nous l’offre) mais clairement, il ne me fait pas rêver.

A priori outre les cartes (et je suppose les Objectifs) qu’il rajoute, il rajoute une règle de Prestige. Mais bon, n’en sachant pas plus, je n’en parlerais pas plus.

Artefacts AlienArtefacts Alien

Cette extension ouvre (est?) un nouveau cycle. Comprenez par là qu’il est recommander de ne pas prendre les cartes (et règles) des 3 autres extensions mais seulement le jeu de base et cette extension.

Elle se présente en deux extensions, à savoir : des cartes en plus dans un premier temps, et une fois maîtrisé dans un deuxième temps l’exploration de l’Artefact Alien.

Les cartes en plus sont sympa, certaines nous font imaginer de nouvelles construction de Tableau.

Par contre, je n’ai pas encore essayé l’Artefact Alien à ce jour (en même temps, on vient juste de l’avoir) et je ne pourrais pas parler du jeu avec.

Conclusion

En quelques mots donc, Race for the Galaxy est un jeu très demandeur mais qui paye vraiment de le creuser !

Ce jeu n’est pas forcément simple à aborder et à appréhender. Il demande une phase d’apprentissage assez rude, mais il mérite largement qu’on se donne cette peine.

Pour y jouer, outre la boite du jeu vous pouvez :

Fiche du jeu sur Trictrac (fr)

Fiche du jeu sur Boardgamegeek (en)

Super dossier Race for the Galaxy sur Proxi-Jeux

 

1 comment to Race for the Galaxy

Leave a Reply to Olive & Tom Classico « Le Blog de Cyol Cancel reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.