Catégories

Twitter @CyolFalcon

Je les lis (et ils le valent bien!)

Olive & Tom Classico

Moi en Minifig Lego Ce week-end à Paris est Ludique j’ai pu essayer avec ma fille (8ans) Olive & Tom Classico.
C’est elle qui a demandé à essayer (comme c’est elle qui m’avait demandé à voir les Olive & Tom, perso le football est un thème qui me laisse froid) et je ne regrette pas ce choix !

Outre le fait que le jeu est d’Olivier Caïra, un nom que les rôlistes reconnaitront peut être (Rôliste lui même qui a écrit « Les forges de la fiction ») et sur un thème d’une série que j’ai fini par apprécier (en plus du simple moment partagé avec mes enfants) le jeu est en effet très sympa.

Il se joue en 3 matchs : 2 amicaux et 1 « Classico », le gagnant de ce dernier match étant aussi le gagnant du jeu.

Les matchs amicaux servent à la fois à mieux cerner comment organiser son équipe mais aussi à piocher des cartes pour la phase de sélection suivante (3 si vainqueur du match, 1 si égalité et 0 si perdant).

Avant un match il y a une phase de sélection.
On a deux actions à faire parmi 2 possibles (donc on peut faire deux fois la même) :
– Piocher une carte et ajouter un joueur possible à sa zone de sélection (main ouverte).
– Acheter un joueur de sa zone de sélection et le mettre sur le terrain pour les matchs à venir.

Une carte Match est mise à la moitié du paquet de pioche, quand elle est piochée, ça passe directement au match, il vaut mieux avoir des joueurs sur le terrain à ce moment. Je me suis fait avoir à avoir moins de joueurs sur le terrain que ma fille car j’ai voulu économiser pour acheter du « lourd »…
Acheter un joueur consiste à payer son coût en défaussant d’autres cartes de sa zone de sélection(Olivier Aton vaut 4, il faut défausser 4 cartes de sa main pour le poser sur le terrain.
On retrouve là une mécanique impliquant notion de choix que j’aime particulièrement dans Race for the Galaxy ou The City.
Il est possible d’acheter un joueur de la zone de sélection adverse. Mais auquel cas on lui paye le coût du joueur et en plus il faut défausser une carte. Autant dire que c’est un mouvement très cher et qui risque d’avantager son adversaire.

Quand le match commence, on va jouer les occasions. 3 pour les matchs amicaux et 5 pour le Classico.
Pour une occasion, tout d’abord on va positionner les cartes joueurs achetés dans un carré de 3 par 3.
Chaque cartes joueur présente des flèches avec un ou deux chiffres dans certaines directions. Ces flèches représentent vers où ce joueur peut passer/envoyer la balle. Évidemment il faut placer au moins une flèche en direction du But ! (Le but est situé au dessus de la carte du milieu de la rangée du haut)

Une fois que les deux adversaires ont stratégiquement positionnés leurs joueurs, on lance 5 dés. Il faudra placer ces dés sur les flèches des cartes joueurs en fonction du nombre sur la flèche et du tirage du dé. Au final les dés placés vont montrer le cheminement du ballon au sein de son équipe jusqu’au but. L’équipe qui a fait le plus d’échanges (placé le plus de dés) durant l’occasion marque un But.
Le positionnement de ses cartes avant de lancer les dés est donc très important. Si vous n’avez qu’un seul buteur potentiel (une seule flèche vers les buts) et que sa flèche ne porte que le chiffre 4, vous n’irez nulle part si vous n’avez pas de 4 dans votre tirage. Pensez à avoir 3 buteurs potentiels et si possible avec des flèches portants 2 chiffres

Il y a des subtilités comme des passes qui rapportent un peu plus, des joueurs qui peuvent se blesser ou tomber en fonction du tirage des dés, des joueurs qui peuvent activer des prolongations (et ajouter des occasions), …

Ce jeu se joue super bien, on retrouve les personnages de la séries, on s’imagine bien les passages de balles, on dégage Mark Landers de sa sélection parce qu’ « il est méchant et je l’aime pas » (C’est une erreur, il est bon!). Vu que j’ai fini par lire le manga aussi, j’ai bien aimé voir sur les cartes les 2 noms: celui de l’anime et celui du manga (Captain Tsubasa).
Et on a pas encore essayé le mode avancé qui ajoute des pouvoirs aux cartes joueurs, ce qui augmente certainement le degré de tactiques et de choix à faire (surtout qu’il faut payer l’activation de ces pouvoirs avec les cartes de sa zone de sélection). Bref, un bon goût de reviens-y pour un bon jeu.


Olive & Tom Classico est un jeu d’Olivier Caïra édité par Castelmore/Bragelonne.

Fiche du jeu sur Trictrac (fr)

1 comment to Olive & Tom Classico

Leave a Reply to Gaume Cancel reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.